Séance 2 – M. Aurnague, Sémantique de l’espace

Extrait de Nodier, Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France

Extrait de Nodier, Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France

« L’espace dans la langue : propriétés et représentation(s) »

Le jeudi 15 octobre 2015, de  14h à 16h,
Toulouse, Université Jean-Jaurès, Maison de la Recherche, salle F315.

Pour cette deuxième séance, nous accueillons Michel Aurnague, linguiste, spécialiste de sémantique au laboratoire CLLE-ERSS (UMR 5263). Il présentera un exposé sur la manière dont les propriétés spatiales s’expriment dans la langue. La séance aura lieu salle. Suivent un résumé de son intervention, le diaporama et une bibliographie.

Résumé

La première partie de ce séminaire présentera les principales caractéristiques du matériau empirique qui fait l’objet de nos recherches, à savoir l’espace et ses marqueurs dans la langue. Prenant pour point de départ le français, nous élargirons le panorama à quelques autres idiomes pour à la fois souligner la diversité et l’unité de l’expression langagière de la localisation spatiale. Nous rappellerons, dans un second temps, les grandes lignes du système de représentation formelle en trois niveaux – géométrique, fonctionnel, pragmatique – développé avec Laure Vieu pour saisir la sémantique des relations spatiales statiques, en insistant spécifiquement sur la méréo-topologie inspirée des travaux de B.L. Clarke (1981 ; niveau géométrique), et sur la catégorisation/ontologie des entités spatiales ainsi que les divers types de relations de partie à tout ou méronomies (niveau fonctionnel).

Diaporama

cliquez pour télécharger le diaporama

cliquez pour télécharger le diaporama

Bibliographie indicative

  • Aurnague, M. (2004) Les structures de l’espace linguistique : regards croisés sur quelques constructions spatiales du basque et du français. Leuven : Peeters.
  • Aurnague, M., Vieu, L. & Borillo A. (1997). La représentation formelle des concepts spatiaux dans la langue. In M. Denis (ed), Langage et cognition spatiale. Paris : Masson, 69-102.
  • Aurnague, M., Vieu, L. & Hickmann, M. (2007) (eds). The categorization of spatial entities in language and cognition. Amsterdam/Philadelphia : John Benjamins.
  • Bloom, P., Peterson, M.A., Nadel, L. & Garrett, M.F. (1996) (eds). Language and space. Cambridge, MA : MIT Press.
    Clarke, B.L. (1981). A calculus of individuals based on « connection ». Notre Dame Journal of Formal Logic, 22 (3) : 204-218.
  • Talmy, L. (1983). How language structures space. In H.L. Pick & L.P. Acredolo (eds), Spatial orientation: theory, research and application. New York : Plenum Publishing Corporation, 225-282.
  • Vandeloise, C. (1986). L’espace en français : sémantique des prépositions spatiales. Paris : Seuil (Travaux en Linguistique).
  • Vieu, L. (1991). Sémantique des relations spatiales et inférences spatio-temporelles : une contribution à l’étude des structures formelles de l’espace en langage naturel. Thèse de Doctorat, Université Paul Sabatier, Toulouse.

 


Vous aimerez aussi...