Séance 5 – M. Grossetti, Sociologie

foule

« L’émergence des formes sociales », Michel Grossetti

Le jeudi 26 novembre 2015 de 14h à 16h,
Toulouse, salle F315, Université Jean-Jaurès, Maison de la Recherche

Résumé

Michel Grossetti abordera des problèmes de théorie sociologique qui concernent directement l’ontologie du social : la manière dont émergent des formes sociales à partir de relations inter-individuelles. Il présentera les solutions qu’il propose au moyen d’une ontologie minimale, élaborée à la fois sur la base d’un nombre important d’enquêtes empiriques et sur une discussion des propositions du sociologue américain Harrisson White.

Diaporama

cliquez pour télécharger le diaporama

cliquez pour télécharger le diaporama

Bibliographie

  • Michel Grossetti, 2012, « Plus largement, les sciences sociales… », SociologieS [En ligne], Débats, La situation actuelle de la sociologie, mis en ligne le 27 janvier 2012, http://sociologies.revues.org/3788.
  • Michel Grossetti, 2011, « L’espace à trois dimensions des phénomènes sociaux. Échelles d’action et d’analyse », SociologieS, http://sociologies.revues.org/index3466.html.
  • Frédéric Godart et Michel Grossetti, 2011, « L’émergence des formations sociales : itinéraires dans Identité et contrôle », avant-propos de Harrison White, 2011, Identité et contrôle. Une théorie de l’émergence des formations sociales, Éditions de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Collection « Translations », p. 9-23.
  • Michel Grossetti, 2006, « Les limites de la symétrie. À propos de l’ouvrage de Bruno Latour, Changer de société. Refaire de la Sociologie, Paris, La Découverte, 2006 », SociologieS, en ligne, http://w3.univ-tlse2.fr/aislf/spip/article.php3?id_article=149.

 


Vous aimerez aussi...